top of page

Comment vous pouvez protéger votre enfant du diabète ?

Le rôle du microbiote intestinal et des antibiotiques


Le diabète est une maladie chronique qui touche de plus en plus d’enfants dans le monde.

Mais saviez-vous que le microbiote intestinal, c’est-à-dire l’ensemble des bactéries qui vivent dans notre tube digestif, peut avoir une influence sur le risque de développer cette maladie ?

Et que les antibiotiques, souvent prescrits aux enfants pour traiter les infections, peuvent modifier ce microbiote et favoriser l’apparition du diabète ?



« Le microbiote intestinal connu sous le terme plus ancien de flore intestinale est constitué de micro organismes très variés tels que bactéries, virus, champignons.

On a longtemps considéré que le tractus digestif était simplement impliqué dans la digestion mais on sait maintenant qu’il a un rôle dans l’apparition de certaines maladies, dans nos défenses immunitaires, dans le métabolisme, la synthèse de certaines vitamines mais aussi dans l’apparition de l’obésité et du diabète. La cartographie de ce microbiote est particulière pour chacun individu.

Les différences existent dès la vie utérine, puis le post partum et au-delà.

Le microbiome évolue avec l’âge, l’environnement, le stress, l’alimentation, mais aussi l’exposition à certains médicaments. Il peut déterminer l’évolution vers l’obésité et même le comportement alimentaire. [1] 


Ainsi on a étudié le microbiote de souris rendues obèses et on l’a comparé à celui de souris de poids normal.

L’expérience a consisté à introduire du microbiote de la souris obèse dans le tube digestif de la souris mince. Contre toute attente la souris implantée est devenue obèse.

Inversement quand on a implanté le microbiote de la souris de poids normal à la souris obèse cette dernière a progressivement perdu du poids.

Cela veut bien dire que la nature du microbiote joue un rôle dans l’équilibre pondéral. Mais les explications sont très complexes


Le docteur Jean Louis Galinier biologiste essaye de nous éclairer sur le rôle éventuel des antibiotiques sur le diabète question souvent évoquée mais la réponse est complexe. »


[1] Gut Microbiome: What We Do and Don't Know Gail A Cresci   Emmy Bawden   Nutr Clin Pract 2015 Dec;30(6):734-46.

Gut Microbiome and Obesity: A Plausible Explanation for Obesity  Claudia Sanmiguel  Arpana Gupta , Emeran A Mayer  Curr Obes Rep  . 2015 Jun;4(2):250-61. Gut Microbiota: From Microorganisms to Metabolic Organ Influencing Obesity Richard W Stephens , Lidia Arhire , Mihai Covasa 

Obesity (Silver Spring)  2018 May.

Remerciements à Laurent Terral





PAROLE D'EXPERT • Enfance diabète, microbiote et antibiotiques Jean-louis Galinier, biologiste

Un éventuel rôle favorisant des antibiotiques sur le diabète est souvent évoqué, la réponse est complexe.

Le microbiote intestinal, c’est-à-dire l’ensemble des micro-organismes vivants dans le tractus digestif humain, est principalement localisé au niveau de l’intestin grêle et du côlon. Il se développe in utero et sa diversité augmente rapidement dans la petite enfance. Elle est déterminée par de nombreux facteurs dont le mode d'accouchement, l'alimentation (allaitement notamment), les facteurs génétiques de l'hôte, le sexe, la race/ethnie, la situation géographique, le tabagisme, les infections et l'utilisation d'antibiotiques par voie orale au début de la vie.(1)

Ce microbiote est constitué dans sa grande majorité de Firmicutes et de Bacteroidetes (2) . Les bacterioidetes sont associés à un effet protecteur vis-à-vis de l’obésité, tandis que les firmicutes sont associés à un effet favorisant l’obésité : Les firmicutes « microbiote obèse » ont une capacité accrue à récolter l'énergie du régime alimentaire et entraînent une augmentation significativement plus importante de la graisse corporelle totale (3) . Le rapport Bacteroidetes/Firmicutes est diminué chez les personnes obèses (4)..Tandis que chez l’animal, l’administration de Bactéroïdes entraine une diminution de l’obésité (5)


Si depuis plusieurs années les modèles animaux ont confirmé le lien entre prise d’antibiotique et obésité les conclusions chez l’homme sont restées longtemps débattues (6)

Récemment plusieurs études ont montré que les antibiotiques entrainaient une dysbiose transitoire, tandis que d'autres études ont montré que les antibiotiques peuvent provoquer des perturbations permanentes des communautés microbiennes intestinales. L'exposition aux antibiotiques a été associée à une réduction de la diversité et de la richesse du microbiome, ainsi qu'à des changements dans l'abondance des bactéries. L’effet est variable en fonction de la nature de l’antibiotique, les macrolides auraient plus d’impact que les pénicillines (4).


L'augmentation de la pauvreté, l'habitat urbain, l’année de naissance , l'obésité de la mère et des frères et sœurs, le diabète de la mère et l'obésité au cours de la première année de vie sont des facteurs de risques connus d'obésité à l'âge de 4 ans. Mais le risque d'obésité pourrait aussi augmenter en fonction du nombre de traitements antibiotiques reçus au cours de la première année Ce risque étant plus marqué chez les enfants ayant reçu 3 ou 4 traitements antibiotiques (7) . Les antibiotiques anti-anaérobies ont été associés à l'obésité de manière dose-dépendante alors que les antibiotiques sans activité anaérobie ne l'étaient pas(7).

La résistance à l’action de l’insuline, responsable de l’hyperglycémie provoquée par l’obésité explique le lien indirect entre antibiotique et diabète de type 2.


Plusieurs études ont également montré un risque accru de développer un diabète de type 2 chez des sujets ayant déjà été exposés à des antibiotiques et ce, indépendamment d’autre facteur de risque tel que l’Indice de Masse corporelle (8) . Les facteurs de causalité les plus difficiles à dissocier sont les traitements antibiotiques et le rôle des infections notamment digestives.


Concernant le diabète de type 1, certaines publications ont rapporté un sur risque dans des conditions particulières telle que la prescription d’au moins 5 traitements antibiotiques à large spectre au cours des deux premières années de vie (9) ou la prescription d’antibiotique à large spectre chez les enfants nés par césarienne (10). Cependant plusieurs revues et méta analyses des données de la littérature (11) (12) (13) n’ont pu conclure à un sur risque, et n'ont pas permis de confirmer que les infections en début de vie, la fréquence de ces infections ou l'utilisation d'antibiotiques jouaient un rôle majeur dans le diabète de type 1 de l'enfant. Aucune classe spécifique d'antibiotiques ni aucun âge spécifique d'utilisation des antibiotiques n'ont été associés au diabète de type 1(14).

Les études sont nombreuses, les résultats complexes. Les sur risques observées ne constituent pas des liens de causalité certains. Bref les conclusions ne sont pas simples, mais il faut retenir que l'utilisation des antibiotiques doit répondre à un rapport bénéfice risque pour les patients.


1. Schwartz et all. “Understanding the impact of antibiotic perturbation on the human microbiome” Genome Med. 2020. PMID: 32988391 Free PMC article. Review.

2. M Arumugam “Enterotypes of the human gut microbiome” Nature. 2011 May 12; 473(7346):

3. D Compare et all “The Gut Bacteria-Driven Obesity Development” Dig Dis. 2016;34(3):221-9.

4. N Vallianou et all :” Do Antibiotics Cause Obesity Through Long-term Alterations in the Gut Microbiome? A Review of Current Evidence” Current Obesity Reports (2021) 10:244–262

5. PJ Turnbaughand all «“An obesity-associated gut microbiome with increased capacity for energy harvest” Nature. 2006 Dec 21;444(7122):1027-31.

6. KSW Leong,and all . Antibiotics, gut microbiome and obesity. Clin Endocrinol (Oxf). 2018 Feb;88(2):185-200.

7. F I Scott et all Administration of Antibiotics to Children Before Age 2 Years Increases Risk for Childhood Obesity, Gastroenterology. 2016 Jul;151(1):120-129

8. J Nuotio,and all” Use of antibiotics and risk of type 2 diabetes, overweight and obesity: the Cardiovascular Risk in Young Finns Study and the national FINRISK study.” BMC Endocr Disord. 2022 Nov 18;22(1):284(

9. K. H. Mikkelsen et all Use of antibiotics in childhood and risk of Type 1 diabetes: a population-based case–control study” Diabetic Medicine. 2017. PMID: 27646695

10. D. Clausen and all “Broad-Spectrum Antibiotic Treatment and Subsequent Childhood Type 1 Diabetes: A Nationwide Danish Cohort Study » PLoS ONE 11(8): e0161654. doi:10.1371/journal.pone.0161654

11. L McDonnel and all “ Association between antibiotics and gut microbiome dysbiosis in children: systematic review and meta-analysis” GUT MICROBES 2021, VOL. 13, NO. 1,

12. QA Duong and all “ Antibiotic exposure and adverse long-term health outcomes in children: A systematic review and meta-analysis”. J Infect. 2022 Sep;85(3):213-300

13. Tapia,et all .” Antibiotics, acetaminophen and infections during prenatal and early life in relation to type 1 diabetes”. Int J Epidemiol. 2018 Oct 1;47(5):1538-1548

14. A Hviid and all “ Antibiotic use and type 1 diabetes in childhood.” Am J Epidemiol. 2009 May 1;169(9):1079-84.

Commentaires


bottom of page